Témoignages Professionnels de Santé

POUR QUE LES CHOSES CHANGENT

TÉMOIGNAGES DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

MÉDECINS – PHARMACIENS – ASSISTANTES SOCIALES…

TOUS LES TÉMOIGNAGES SONT PUBLIÉS ANONYMEMENT

ILS SERONT REMIS AU POLE SANTÉ DU DÉFENSEUR DES DROITS

A ENVOYER A : pourmathias.appelatemoinvital@outlook.fr

MÉDECINS

ERIC (chirurgien)

En plus de mon activité de chirurgien, j’ai créé une société et suite à cette création, j’ai été radié de mes droits à la CPAM pendant deux ans. Heureusement que mes moyens financiers m’ont permis de faire face à cette situation.

Je suis très heureux de le création de votre association et de son objectif : un seul régime de sécurité sociale.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

EMMANUEL (posté suite au billet de Christian Lehmann sur Mediapart voir aussi ce témoignage dans l’onglet « mutuelles étudiantes »)

100% d’accord avec votre billet.

En tant que médecin, je n’entends de la part des patients étudiants, que les mêmes récits: carte Vitale non adressée ; « responsables » injoignables ; pas de réponse téléphonique etc.

En tant que père de famille, plusieurs de mes enfants ont eu à se plaindre de remboursements jamais effectués, et, bien entendu, impossible de joindre qui que ce soit pour récupérer les sommes dues.

Délégation de gestion ? Tu parles !

Chèque en blanc, avec pour le moment échec des contrôles de gestion (y compris par la Cour des Comptes) qui n’ont jamais débouché sur des sanctions civiles ou pénales sérieuses des responsables fautifs ou de la corruption.

En tant qu’ancien médecin salarié du centre de santé de la MNEF du 22, Bd St Michel, je peux témoigner de l’incurie régnante dans les années 80, et des responsables totalement « irresponsables », impliqués dans bien autre chose que la gestion d’une Mutuelle de Santé Étudiante.

En tant qu’ancien responsable de l’UNEF-ID et membre un temps du CA de la MNEF…

Je suis 100% d’accord avec vous, et bien sûr également concernant les foudres dont nous faisons l’objet.

Marisol Touraine aime à nous prendre pour cibles. Nous sommes tous vendus, préoccupés uniquement par le fric, et totalement irresponsables, voire criminels vis à vis des patients. Dur, dur de faire quand même le boulot jour après jour tout en subissant ce discours d’opprobre publique quotidien. D’autant que, ministres, secrétaires d’Etat et députés, notamment du PS feraient bien de balayer devant chez eux. Vous rappelez à juste titre l’exemple de Laurence Rossignol, que j’ai croisée dans une autre vie. J’ai découvert effaré son emploi « light » (euphémisme) pendant 18 ans à la MNEF pour un salaire mensuel conséquent (autour de 3000 euros mensuels à temps plein 10 ans, puis 1200 euros pour un 1/3 temps entre 2004 et 2011 ; pas loin de 470 000 E) …

Il faut certainement creuser derrière toute cette gabegie, tous ces dysfonctionnements, et ramener le régime étudiant dans le régime général d’administration de la Sécu.

Je l’écris, après avoir été un fervent militant de la défense du régime de Sécurité Sociale étudiant, qui n’a en fait, semble t-il,  jamais profité qu’aux dirigeants de la mutuelle.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

PHILIPPE (posté suite au billet de Christian Lehmann sur Mediapart voir aussi ce témoignage dans l’onglet « mutuelles étudiantes »)

Comme père d’étudiants, j’ai du m’asseoir sur nombre de remboursements. Quand il en arrivait, ils venaient de villes où mes enfants n’étaient jamais allés ; parfois Nantes, le Mans, Nancy…. et pas de possibilité de joindre qui que ce soit…

Comme médecin, j’applique souvent le tiers payant aux étudiants ayant une carte vitale… Bilan en fin d’année : jamais reçu les honoraires… c’est ça ma « participation militante »?

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

PATRICE

Bonjour, je suis médecin de famille dans l’ouest lyonnais

Je vous dirai tout d’abord que ces cas ubuesques où un individu ne parvient pas à obtenir une couverture sociale et donc une carte vitale utilisable sont légion dans mon expérience. Pour ne vous citer que le cas en cours dans ma patientèle;

Jeune femme de 33 ans en situation précaire. A travaillé comme saisonnière deux ans et a été justement affiliée à la MSA (mutualité sociale agricole). Ayant stoppé cette activité et ayant droit à la CMU, elle devrait être réaffiliée à la CPAM, la MSA l’a radiée. Le dossier est dans l’impasse depuis 6 mois. Pour la MSA tout a été fait, c’est à la CPAM de faire le job. Pour la CPAM, la MSA n’a pas fait ce qu’il faut et eux ne peuvent rien faire. Elle se retrouve sans accès aux soins, avec le RSA (trois cent et quelques euros par mois) en tout et pour tout. Je la vois gratuitement quand elle en a besoin et je prie pour qu’il ne lui arrive rien de grave au niveau santé….

Juste avant ce cas, même genre de problème avec un patient qui lui a un cancer à un stade avancé. Blocage lors d’un changement de caisse. Le personnel CPAM est soit incompétent, soit y met de la mauvaise volonté. Dans ce cas le problème a été débloqué en 48h par le voisin du patient, cadre sup à la CPAM….

Et je pourrais vous en raconter encore une bonne douzaine analogues à celles-ci.

Notez bien que le problème n’est pas d’avoir une carte vitale mais juste une couverture, être affilié. Juste avec le papier justifiant des droits on peut aller partout et soit bénéficier du tiers payant (en cas de CMU, ald etc.) soit se faire rembourser.

Tous mes encouragements pour votre combat pour la justice

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

CHRISTIAN

Madame je vous écris suite à votre témoignage sur Egora.

Même si les mots n’ont que peu de poids face à la souffrance qui est la vôtre, je tiens à vous exprimer ma compassion, ainsi que ma colère Je m’intéresse aux dysfonctionnements du régime étudiant depuis des années, je suis médecin généraliste et écrivain et j’ai écrit plusieurs livres sur le système de santé français, et le dévoiement de la sécurité sociale solidaire pour les petits intérêts de boutique des uns et des autres, politiques, syndicaux… En juillet, j’ai écrit dans Mediapart et sur mon blog un texte récapitulant l’histoire de la MNEF et de la LMDE et le silence sur leur calamiteuse gestion, l’aberration que représente le régime spécifique étudiant, mais qui sert bien les intérêts de certains. J’ai parlé de Mathias et cité votre site internet en fin d’article Aujourd’hui, je vois que vous êtes en quête de témoignages, aussi, je vous écris D’abord, voici les textes que j’ai écrits: http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2014/07/04/lmde-901715.html

http://blogs.mediapart.fr/blog/lehmann-christian/050714/de-la-mnef-la-mutuelle-des-etudiants-qui-profite-le-crime

Le texte sur Mediapart a été beaucoup commenté, par des gens qui exprimaient leur indignation et par ceux qui avaient tout intérêt à noyer le poisson comme vous le verrez. Dans le même temps, j’étais interviewé pour Envoyé Special pour un sujet sur la LMDE et ses dysfonctionnements, avec une de mes patientes. Ce sujet est tourné, monté, finalisé, devait passer sur France 2 le mois dernier, mais a été déprogrammé à la dernière minute, le jour de l’intervention de François Hollande sur TF1. j’ai pensé que France 2 avait voulu éviter que le sujet passe inaperçu, car c’est un sujet fort qui a été vu par Telerama, etc… qui l’a beaucoup apprécié. Mais je vois qu’il n’a pas été reprogramme ce mois-ci en décembre te je m’interroge sur d’éventuelles pressions Hier, j’avais posté avec un ami cette vidéo qui reprend, sur un mode humoristique, les dysfonctionnements de la LMDE, vus par les étudiants eux-mêmes. Je n’ai pas fait allusion à l’histoire de Matthias par pudeur et parce que le ton ne s’y prêtait pas http://www.dailymotion.com/video/x2awgbp_la-garantie-touraine_news
Voilà, je vous donne les éléments que j’ai à ce jour..; en espérant pouvoir vous être utile Soyez assuré de mon estime et de ma compassion

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

J.C. (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

Avec la Smerep c’est pas mieux , une seule caisse de sécu pour tous avec régime Alsace -Loraine c’est la seule solution

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

G.L. (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

Tous les rapports récents (sénat, cours des comptes, articles de « que choisir » dénoncent l’inefficacité de la LMDE et la nécessité d’affilier tout de suite les étudiants au régime général. Mais la LMDE permet de rémunérer les jeunes cadres du PS, Manuel VALLS comme les autres. Ce dernier a donc décidé que l’on gardait la spécificité de la sécu étudiante. Espérons que l’action en cours fera bouger les lignes et permettra aux étudiants d’être affiliés au régime général.

Une autre anomalie est celle de l’Aide Médicale d’État, très longue à se mettre en place. Ld conseil des finances propose de supprimer l’AME et de la remplacer par la CMU: « d’aller au bout de la « logique » du programme 183 « protection maladie » qui regroupe les actions AME et CMU, en revisitant la distinction entre CMU et AME pour ne retenir qu’un seul dispositif, à défaut de mettre fin à l’empilement de dispositifs, la mission préconise a minima une harmonisation rapide des pratiques administratives. Ainsi elle souligne la nécessité d’une application plus harmonisée et homogène de la réglementation par les services que ce soit pour l’attribution des droits liés aux dispositions relatives au séjour des étrangers malades ou pour l’appréciation des conditions de la régularité du séjour. Cette appréciation doit être encadrée par des instructions ministérielles partagées par toutes les directions concernées garantissant ainsi un égal accès au droit sur tout le territoire. « 

Le témoignage de cette mère montre bien tout l’intérêt de la PASS, filet de sécurité pour la population, qui doit être mieux organisée.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

A.S. (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

Jurisprudence Mathias

Ce témoignage, déjà rapporté dans la presse cet été, m’avait à l’époque interpellé. Depuis lors, j’ai constaté personnellement le bordel effectif de cette administration totalement déshumanisée:

-Mon fils a subi début septembre une agression, avec vol de papiers, dont la carte vitale. 3 mois plus tard, toujours pas de CV, sans aucun calendrier prévisionnel, et en plus il est affilié à l’une des fameuses caisses étudiantes qui je l’espère vivent leurs derniers mois…

Cette semaine, je vois un jeune patient, sous immuno-suppresseur depuis plusieurs années, qui m’annonce qu’il va changer de caisse, et qui a été informé par ladite caisse qu’il risquait de ne plus avoir pendant plusieurs semaines de couverture sociale, « le temps que le dossier suive »…. Il est évidemment hors de question qu’il cesse son traitement, je lui ai donc conseillé en cas de la moindre difficulté administrative de mettre chacun face à ses responsabilités, et de prévenir le médecin-conseil afin que celui-ci assume les conséquences d’un arrêt de traitement contraint. La jurisprudence « Mathias » en somme…

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

HUB (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

Les mutuelles étudiantes vont rejoindre le giron du régime général, l’info serait dans les tuyaux.Ce serait un grand bienfait pour la gent étudiante qui, en bonne santé pour la plupart, est peu encline à se préoccuper des mutuelles. Ces dernières sont désinvoltes, cultivent le laisser-aller et l’incompétence. Ce niveau d’incurie est scandaleux. je suis médecin depuis 40 ans dans une banlieue universitaire, la qualité de la couverture sociale des étudiants se délite depuis 10-15 ans. Vivement pour eux l’accès au régime général.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

I. (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

Et eux qui affirment que c’est le meilleur système du monde ( mais jamais copié!!!)

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

P. DOC (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

Situation d’autant plus absurde que l’affiliation au Régime Général (la Sécu, quoi…) est de droit pour tout individu résidant sur le Territoire depuis plus de 90 jours..!. Ubu n’est pas mort…

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

P. (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

Voilà encore un « mammouth » auquel Allègre n’avait pas pensé !

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

DOC M. (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

Il faut supprimer les mutuelles étudiantes

L’obligation de choisir une secu étudiante existe depuis toujours mais n’a jamais servi à rien si ce n’est à financer les syndicats et les ténors du PS en mal de mandat.

Si au moins le travail était fait en temps et en heure ; par travail, j’entends le changement de secu, la carte vitale, la mise à jour de la mutuelle étudiante ou celle des parents, les remboursements mais c’est loin d’être le cas.

je ne compte plus le nombre de patients parfaitement couverts par leurs parents qui ont été oblige de prendre au minimum la secu étudiante et qui ont vu leur dossier traîner pendant des mois. Quant à la carte vitale, certains l’ont eu plus d’un an après leur inscription. je ne parle même pas des remboursements …

Arrêtons cette hypocrisie, quel est l’intérêt de ces pseudo-mutuelles ? je ne vois aucun, si ce n’est bien sûr maintenir une possibilité de replis pour les personnes cités plus haut… Désolant…

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

J.M. (Publié sur Egora.fr) le 26 novembre

J’ai du remplir 6 fois de suite le formulaire de médecin référent pour ma fille étudiante à Lille; chaque fois elle portait et remettait en main propre le formulaire et systématiquement,lors des demandes de remboursement des frais médicaux nécessaires,il lui était répondu qu’elle n’avait pas déclaré de médecin référent et donc que les remboursements ne pouvaient pas être effectués. En clientèle aussi, j’ai entendu le même discours. Mes confrères ont-il aussi constaté ce fait?

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

ROGER

Chère Madame,

J’ai bien reçu votre courrier concernant le drame vécu par Mathias PICARD.

Les médecins libéraux font tout leur possible pour qu’un concitoyen soit soigné même sans carte vitale au jour le jour, c’est leurs devoirs.

Les dysfonctionnements que vous dénoncez sont malheureusement bien réels, nous le constatons quotidiennement mais heureusement ils n’ont pas les conséquences dramatiques comme le décès de Mathias PICARD.

Nous menons aussi un combat pour la simplification des contraintes administratives qui entravent le fonctionnement de notre système de soins.

Nous relayerons donc les démarches que vous faites. Malheureusement, l’état ne nous entend guère, persuadé que nous menons un combat corporatiste.

Je vous prie de recevoir, Chère Madame, mes sincères salutations.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

BERTRAND (médecin généraliste)

Bonjour,

médecin généraliste, j’ai été touché et révolté par votre drame personnel, dans lequel on perçoit aisément que la défaillance administrative a grandement participé.

Je vous soutiens dans votre combat juste et utile. Il n’est pas acceptable que des droits puissent être fermés d’un « clic » administratif, sans en informé l’assuré au préalable, du pourquoi et des démarches à effectuer au plus vite pour assurer une continuité d’ouverture des droits. Une prise en charge à 100% devrait rendre purement impossible une fermeture des droits.

J’ai été confronté plusieurs fois à ce problème, passant d’une activité salariée à libérale, l’un étant géré par l’URSSAF, l’autre par la CPAM. Et le dernier épisode m’a beaucoup marqué, car je me suis retrouvé en situation de soins à effectuer, et lors d’un scanner, on m’avait informé que mes droits était fermés et cela depuis plusieurs mois. J’ai du avancer l’examen et les soins qui s’en suivaient. Ensuite a commencé un parcours du combattant pour la réouverture des mes droits, les deux administrations se renvoyant la responsabilité du blocage. Il a fallu que je menace d’une réclamation auprès de toutes les directions concernées et d’informer le conseil de l’ordre, pour que le dossier avance. J’en garde le plus mauvais souvenir, et la preuve de dysfonctionnements majeurs qui justifient tout à fait votre action.

Vous êtes courageuse. Je vous souhaite bonne chance, et d’obtenir réparation.

Cordialement.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

JEAN (médecin biologiste Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

En Juillet 2014, je reçois de la CPAM un avis de radiation suite à ma cessation d’activité.

Stupéfaction ! J’exerce comme médecin biologiste libéral (donc affilié à la CPAM) depuis 1994, et ma retraite n’est pas pour demain !…

Le seul changement est effectivement l’arrêt en Octobre 2013 d’une activité de médecin salarié à temps (très) partiel que j’exerçais à l’Établissement Français du Sang.

Par malchance, j’ai égaré début Juillet ma carte vitale.

J’appelle donc ma CPAM, leur expliquant la situation (qu’ils peuvent aisément vérifier puisqu’ils remboursent des patients venant à mon laboratoire), et leur demandant également une nouvelle carte vitale.

Nous sommes mi-octobre 2014, et je n’ai toujours aucune information, ni de nouvelle carte vitale ! Bon courage à vous. Avec mes sentiments les meilleurs.

Message de Véronique la maman de Mathias :

Après m’être entretenue avec ce médecin, il m’a annoncé avoir été quelques années auparavant, déclaré décédé par sa caisse ! De plus, sa fille qui est étudiante attend sa carte vitale depuis un an ! No comment…

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

B. Médecin (Posté sur la page Facebook de C’est au Programme France 2)

Le personnel ne fait pas le nécessaire : ne connaisse même pas la façon de faire que ce soit en remboursement…. ex : feuille de soins électronique d’un patient avec une nomenclature MTO qui veut dire Médecin Traitant Orientation et bien vous avez le personnel qui ne veut pas accepter le remboursement parce que MTO ne veut rien dire, le personnel n’est même pas formé. C’est quand même la sécurité sociale qui à sortie cette nomenclature. Il a fallu que je fasse 3 feuille de soins papiers et toujours pas de remboursement pour la patiente du coup nous avons fait un courrier en les prenant pour des… et surtout en leur expliquant les nomenclatures en joignant leur brochure.et là comme par hasard en 1 semaine la patiente a été remboursée en tout cela a duré plus de 6 mois.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

PIERRE (Médecin – Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

Madame, j’ai été très touché par la lecture de l’article sur le décès de votre fils relaté dans le quotidien du médecin. Le délai moyen pour obtenir une carte vitale est de 4 mois dans mon expérience quotidienne. Pour votre fils il s’agit d’un cas de renoncement aux soins tout à fait caractéristique. La Sécurité Sociale doit appartenir à ses usagers et aux médecins qui, comme moi acceptent de travailler pour des tarifs ridicules et non plus à un syndicat qui n’a plus aucune légitimité. Il faut que nous puissions contrôler ceux qui ne sont en fait que nos employés et qui se comportent comme des tyrans et nous considèrent comme des profiteurs. Je me permet de vous conseiller une vraie plainte auprès du procureur pour non assistance. Acceptez mes condoléances ; je suis comme je l’ai écrit très touché par le décès de votre enfant de 27 ans.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

CORINNE (PNEUMOLOGUE Témoignage recueilli par la FAGE )

Bonjour Je suis pneumologue libéral, en secteur 1. J’adhère tout a fait a votre remise en cause des mutuelles. Lorsque je suis amenée a proposer le tiers payant pour les consultations de certains étudiants, je suis rarement payée par ces mutuelles… Malgré des rappels fréquents. Ils sont très difficiles a contacter et les courriers sont renvoyés régulièrement. Je signe la pétition!

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

JOSÉ ( DIABÉTOLOGUE)

Madame,

je suis diabétologue en centre hospitalo-universitaire.

Il y a quelques années, je faisais un cours sur le traitement du diabète insulino-dépendant à de jeunes internes en formation.

Je leur ai cité un article que je venais de lire et qui rapportait que dans certaines régions d’Afrique on disposait d’aucune donnée sur la fréquence du diabète insulino-dépendant, tout « simplement » parce que, faute d’insuline, les patients mouraient avant même d’arriver dans un hôpital. Et en leur racontant cela je sentais une bouffée d’émotion et de rage m’envahir.

J’ai ressenti la même chose en lisant votre témoignage. Comment vous dire ?

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« Ma Grand Mère disait : « charité bien ordonnée commence par soi même ». Comment accepter cela dans un Pays où n’importe quel Clandestin sans papier bénéficie de suite de l’AME, mais un ressortissant décède de son diabète ! C’est un scandale et les gratte-papier de la Sécu devraient se retrouver avec une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Diabétologue (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

Les instances qui ont refusé la délivrance de l’insuline sont des criminels. C’est une faute caractérisée ! Je suis profondément choquée. Quand aux lourdeurs administratives, j’ai 3 enfants et 3 anecdotes à ce sujet. Pour le 1er nous avons été prélevé de la cotisation LMDE pendant 2 ans après son entrée dans la vie active… Pour le second, comme pour Mathias, nous nous sommes rendus compte qu’il est resté sans couverture sociale pendant plusieurs mois à la fin de ses études, alors que nous payions une mutuelle, il n’était plus affilié à la SS. Pour le 3ème, après s’être fait voler son portefeuille alors qu’il était étudiant, il a fallu attendre 2 ans, une multitude de coups de fils et 3 envois de dossier en recommandé, pour obtenir une nouvelle carte vitale auprès de la sécu étudiante. Il en a alors reçu 2 à 8 jours d’intervalle… ! Heureusement mes enfants sont en bonne santé, tout le monde n’a pas cette chance. »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« Je croyais qu’en France il existait la couverture maladie universelle pour tous ! Eh bien non mes 2 derniers fils ont terminé leurs études l’un il y a 2 ans l’autre 8 mois. Ils ont trouvé du travail assez vite donc cotisent ont des fiches de paye et le premier a enfin reçu une attestation d’assuré il y a 2 mois mais toujours pas de carte vitale et le second attend toujours, donc s’il est malade ?…

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« Histoire de ma collègue, PH dans un CH. Diagnostic il y a 18 mois de maladie bipolaire… et début de gros pb et d’une bataille administrative hors norme. Dans notre hôpital, la caisse des PH n’est plus le régime général mais la MGEN (légalité???). Elle est en réduction d’activité 70% pour maladie et perte de 30 de son salaire, logique. A épuiser son droit au mi-tps thérapeutique sur un an car impossible d’obtenir la reprise du travail à 70% (délai de réunion de la commission médicale dépassé!). Divorcée, 3 enfants à charge. Perte de la prime exercice public exclusif, perte des astreintes et garde, bref, salaire passé de 5000 à 3000 environ. Invalidité classI sécu mais personne habilitée à statuer sur la reprise à 70%. Pas de prise en charge compléments de salaire par son assurance prévoyance car pas de courrier officiel de la sécu. Le régime général dit ne pas la connaitre, la MGEN dit ne plus la connaitre car affection longue durée. La commission des PH dit attendre le mot de la sécu, qui attend celui du médecin du travail, qui dit ne pas être habilité à statuer. Impossible de joindre le responsable de la sécu malgré des crises téléphoniques hors norme. L’hôpital retire d’un coup un trop perçu de la prime exercice public, sans le moindre avertissement : salaire de juillet : 1578 € !! on ne sait plus à quelle porte frapper. Son assurance privée maintien de salaire ne bougera pas tant qu’elle n’aura pas le formulaire X que personne ne se sent habilité à délivrer. Autant vous dire qu’avec une maladie comme la sienne, l’instabilité ne fait qu’aggraver les choses. EN fait, tout serait bcp plus simple si elle était en arrêt de travail pour invalidité de classe supérieure. Mais elle peut et veut travailler. Si quelqu’un a des conseils à nous donner, nous sommes preneuses. Sécu, MGEN, régime général : un guichet unique??? là, on en rêve parce qu’on n’en peut plus…. »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« Mal vu de dire qu’un étranger en situation sera mieux et plus vite pris en charge mais ô combien vrai. Et les sommes en cause en cancérologie (chimio, radiottt, pet scan…) sont considérables. court résumé de l’histoire d’une de mes patientes, 42 ans, 4 enfants à charge, cancer du sein. Je l’ai découvert, par hasard, dans le plus grand dénuement, parce que mes enfants sont dans la même école que les siens (merci à ma fille de 12 ans de m’avoir alertée!) : électricité minimale, téléphone coupé, obligé de garder ménages en journée et bar la nuit. Avait consulté l’assist sociale de sa commune . 6 mois sans rien obtenir, chgt de personnes sur congés maternité puis vacances puis maladie de la 4e personne chargée de son dossier. Elle ne pouvait presque plus nourrir ses enfants, quant à elle : elle ne tenait plus debout . Pour la faire courte, j’ai appelé France telecom par l’intermédiaire de mon mari (non médecin mais qui bosse à Orange!) , j’ai appelé le maire de la commune (député connu) qui a bougé très très vite : prise en charge de la cantine, colis alimentaire, aide familiale et j’en passe. Si cette patiente ne s’était pas effondrée, c’est une famille complète qui était en danger. Lors de la consultation d’annonce, elle avait dit que son dossier était fait auprès de l’AS de la mairie. Elle n’a jamais osé nous dire la suite… ou non suite donné à son dossier. ET on n’a jamais reposé la question qu’il fallait… Heureusement, le dénouement n’est pas celui de Mathias. Devant la situation de ma patiente, j’ai ressenti tellement de rage que je n’ose imaginer ce que ressens sa mère. »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« C’est vrai qu’il y a une réelle inégalité devant les soins dans notre pays ! Si le simple citoyen peut en effet redouter les dysfonctionnements du pouvoir administratif , en serait-il de même d’un étranger en situation irrégulière ? Je pose la question : je suppose que celui-ci n’aurait eu aucune difficulté pour s’inscrire à l’AME ( le droit d’entrée a même été supprimé ) , guidé dans ses démarches par une de ces nombreuses associations subventionnées par l’Etat . Le dispositif de l’AME semble plus souple que nos administrations : tous les frais médicaux auraient été promptement pris en charge , sans demande d’agrément ! Si j’étais la mère de Mathias , je n’hésiterai pas à poser cette question ( mais moi je connais le montant de l’AME pour l’année 2013 : plus de 800 millions d’euros , et je résiste aux lavages de cerveaux ! ) »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« Ce pauvre gosse est mort surtout parce qu’il a pensé pouvoir se passer de traitement. Mais cette décision fût prise après qu’il eût été confronté aux barrières, pour ne pas dire aux murs opaques et impénétrables, dressés par les administratifs. Il serait temps de remettre un peu de bon sens dans cette jungle: un organisme UNIQUE de gestion pour tous les régimes. Et tout naturellement une prise en charge immédiate de toute pathologie à risque vital. Mais ce n’est probablement pas assez compliqué………. »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« Le plus inadmissible dans cette lamentable histoire, c’est la non-délivrance d’insuline en raison du congé du médecin de la PASS. PASS signifie Permanence d’Accès aux Soins de Santé, et voilà donc un hôpital (un de plus ?) qui organise cette prestation en ne veillant pas à ce qu’elle assure ce pourquoi elle est prévue !

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« Délais administratifs insupportables ! Gestion des dossiers par des personnes non impliquées ? A quand un devoir de donner les « papiers appropriés au vu de la science administrative actuelle » ? »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« Cet exemple montre bien comment le pouvoir administratif peut avoir de facto un « droit » de vie ou de mort sur chaque citoyen! Dans le contexte actuel de déshumanisation et de démontage des soins ça promet ! »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)

« … et pourquoi l’Assurance Maladie n’aurait-elle pas une Responsabilité ? … vous semblez l’exclure à priori ! Pourquoi une administration ne pourrait pas faire d’erreur et ainsi mettre en Danger ? N’avez-vous jamais rencontré pareilles situations ! … »

 

– – – – – – – – – – – – – – – – – – –

PERMANENCES SANTÉ

FRÉDÉRIC (Posté après l’article de l’Express.fr)

Dans le cadre de Notre Permanence Droits Sociaux d’ACT-Up Paris nous avons eu récemment le cas d’un Malade dont les droits avaient été annulés depuis plus de deux mois…nous avons dû agir auprès du ministère de la santé

– – – – – – – – – – – – – – – – – – –

CADRES DE SANTÉ

L.

Bonjour Véronique,

Cadre de santé dans un petit hôpital, le service des admissions m’a récemment interpelé pour une famille dont le père venait de s’installer en tant qu’artisan. Il ne dépendait plus du régime général et était en attente de son attestation au RSI. Les papiers tardaient à lui parvenir malgré ses multiples relances. Dans cette situation, la prise en charge de son enfant ne pouvait être envoyée à son centre de sécurité sociale. Le fait de travailler dans une petite structure hospitalière a sans doute facilité les choses ; en effet une fois informée par les admissions, je me suis rapprochée de la famille pour connaître leur situation puis j’ai alerté l’assistante sociale qui s’est mise en rapport avec les services du RSI, ce qui a permis de faire accélérer l’envoi des papiers à ces parents, déjà bien accaparés par la maladie de leur enfant. L’hôpital est un lieu de soin où le patient est censé être au centre du dispositif

… Je suis contente de travailler dans un hôpital à taille humaine où chaque professionnel est concerné par le patient et où la bureaucratie et les problèmes administratifs ne passent pas avant la personne qui a besoin de soins.

Je suis de tout cœur avec vous et vous souhaite beaucoup de courage pour votre démarche

– – – – – – – – – – – – – – – – – – –

INFIRMIÈRES

P. (voir aussi ce témoignage dans l’onglet sécus étudiantes)

Même dans ce domaine il existe les « régimes » spéciaux .Contrairement aux » simples mortels » les enfants de: Assemblée Nationale Fonctionnaire international, Agent de la SNCF, Marine marchande,Port autonome de Bordeaux .Tous ces gens n’ont à se préoccuper de la prise en charge de leurs enfants- étudiants.Les députés de Assemblée Nationale ne sont pas concernés!!! Pourquoi??? Peut être que si nos élus connaissaient les problématiques de le « France d’en bas » on n’aurait pas à subir toutes ces injustices!
Source : AMELI.FR
Les modalités d’affiliation à la sécurité sociale étudiante varient selon l’âge de l’étudiant au cours de l’année universitaire et la profession du parent dont il dépend.
Profession du parent dont dépend l’étudiant 16/19 ans
au cours de l’année universitaire 20 ans
au cours de l’année universitaire 21/28 ans
Salarié et assimilé
-Fonctionnaire de l’État
-Fonctionnaire territorial ou hospitalier
– Artiste auteur
– Praticien ou auxiliaire médical conventionné (sauf option profession libérale)
– Exploitant ou salarié agricole Sécurité sociale étudiante obligatoire et gratuite
Sécurité sociale étudiante obligatoire et payante (gratuite si l’étudiant est boursier)
Travailleur non salarié
– Artisan
– Commerçant
– Profession libérale Couvert par la sécurité sociale des parents Sécurité sociale étudiante
obligatoire et payante (gratuite si l’étudiant est boursier)
Régimes spécifiques
– Clercs et employés de notaires
– Cultes
– EDF-GDF
– Militaires
– Mines
– RATP
– Sénat Couvert par la sécurité sociale des parents
Autres régimes spécifiques
– Assemblée Nationale
– Marine marchande (ENIM)
– Port autonome de Bordeaux Couvert par la sécurité sociale des parents Couvert par la sécurité sociale des parents Sécurité sociale étudiante obligatoire et payante (gratuite si l’étudiant est boursier)
-Fonctionnaire international Couvert par la sécurité sociale des parents Sécurité sociale étudiante obligatoire et payante (à défaut d’attestation de l’organisme international) Sécurité sociale étudiante obligatoire et payante
– Agent de la SNCF Couvert par la sécurité sociale des parents

P.S. J’ai voulu réagir car je découvre cette année les « joies » de casse-tête administratif (mon enfant est devenu étudiant depuis le début de cette année) Et en tant qu’ex infirmière libérale je peux affirmer que les mutuelles étudiantes ne rembourses pas correctement voir pas du tout les frais liés aux soins infirmiers à domicile et sont pratiquement injoignables (notamment LMDE).Les factures télétransmises sont tout simplement ignorés .

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

PHARMACIENS

X. Témoignage recueilli par le CISS

L’un de mes clients vient de recevoir de la CPAM du 93 trois courriers dans la même enveloppe. L’un disant que le dossier était refusé. Le deuxième que le dossier était à l’étude et le troisième que la CMU-C était acceptée !!??!!

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

SAMUEL (PHARMACIEN voir aussi témoignage dans l’onglet Témoignages autres statuts)

Bonjour Madame,

Tout d’abord, je voulais vous dire à quel point j’ai été bouleversé par votre témoignage ce matin sur Europe 1! Votre histoire est terrifiante, et, j’ai enfin entendu quelqu’un qui soulève un problème crucial en France!

En effet, je suis Pharmacien d’officine depuis 7 ans déjà (j’ai 32 ans!) Et des jeunes actifs qui arrivent à la pharmacie, avec des droits sécu « à moitié » ouvert, j’en vois régulièrement! Effectivement, le système est totalement obsolète et ubuesque!

Quand un jeune actif vient à la pharmacie avec une lettre de la CPAM leur disant qu’ils ont des droits à jour à la CPAM du coin, et qu’il leur suffit de mettre leur carte à jour dans le lecteur prévu à cet effet, je parie systématiquement ( et je gagne) que la mise à jour ne se fera pas, et pire qu’elle va bloquer la carte! Ils seront bons pour faire une demande de renouvellement de carte vitale, et c’est reparti pour 3 mois d’attente, mais en général, ils ont vraiment des droits SS, et un justificatif papier qui leur permet d’avoir accès aux soins sans trop de difficulté!

C’est la même chose avec les mamans de pré adultes qui viennent avec la cartes vitales de leur enfant de 16ans, fraichement arrivée par la poste, sur laquelle est inscrite le numéro de SS de l’enfant, mais sur la puce de la carte figure le numéro du parent… je leur répond systématiquement qu’entre 16 et 18ans, c’est la galère avec  la mutuelle, qui ne sait jamais quel est le numéro de SS de l’enfant…et c’est vrai

Vous avez raison, le micmac des 10000 caisses de sécurité sociales en France est incompréhensible!

Et surtout avec les sécurités sociales étudiantes, qui sont souvent en plus des mutuelles complémentaires!

C’est incompréhensible pour quiconque n’est pas dans le milieu médical!

Je leur dis souvent aux jeunes, qu’il faudrait 2 heures de cours au lycée pour expliquer le fonctionnement…

Je ne sais pas trop quoi vous dire de plus, mais je pense que votre combat devrait aller bien plus loin que la carte vitale! Je pense que vous soulevez le point primordial d’une réforme de simplification tellement évidente, qui pourrait éviter ce genre d’aberration, qui engendre de tels drames!

Une réunification de toutes les caisses de sécurité sociale, c’est ça la solution, il n’y aurait plus de problème de communication entre les différentes caisses (quoique les CPAM des différents départements n’arrivent pas à communiquer entre elles…alors j’ai un doute;…)

Sincèrement, vous devriez vous faire porte-parole pour qu’une loi soit mise au point pour simplifier et clarifier les choses: réunir toutes les caisses de SS, simplifierait les démarches, améliorerait le parcours de soin en réduisant beaucoup de délai!

Qui dit réunification, dit économie, à l’heure où on cherche à économiser sur tout dans la santé, je ne comprends pas que personne n’y ai jamais pensé!

Ça parait tellement simple!

De plus, les différentes caisses de SS ne sont pas du tout égalitaires! A l’heure où on veut égaliser les chances, et égaliser les droits, les droits, et les cotisations sont vraiment différentes d’une caisse à l’autre, et cela non plus n’est pas normal!

Ce n’est peut-être pas votre combat initial, je le comprends bien, mais je pense que c’est pourtant là le fond du problème, et surtout, la solution à bien des maux dont souffre ce système dont votre fils a été une victime innocente!

Voilà, ce n’est peut-être pas le genre de témoignage que vous attendiez, mais il est certain que vous allez en récolter beaucoup, je l’espère moins dramatique que celui de Mathias, mais tout autant « épuisant »…

J’espère sincèrement que vous avancerez dans votre combat, et vous souhaite  de réussir à sauver la vie d’autres personnes, car au final, il est là votre combat…

Bien cordialement

Autre message de SAMUEL

Le choc des simplifications s’impose, et non pas passer la durée d’une carte d’identité de 10 à 15 ans comme mesure phare comme disait un certain flamby!
La solution est archi simple sur le papier, UNE SEULE ET UNIQUE caisse de sécurité sociale pour tout le monde: les mêmes droits, les mêmes cotisations, les mêmes remboursements! Du coup, vous naissez avec un numéro de sécurité sociale, vous naissez avec votre carte vitale qui vous suit toute votre vie!
Plus de souci de changement de caisse, et de transfert de dossier, de paperasse qui se perde! Plus de possibilité de se renvoyer la balle entre les administrations!

Quand vous voyez qu’aujourd’hui, si vous changez de caisse d’assurance maladie (qui sont archi nombreuses) vous êtes quasiment obligé de changer de carte vitale… et qu’un changement de carte vitale, c’est au moins 3 mois de fabrication…vous vous dites que c’est vraiment aberrant!
UNE SEULE caisse d’assurance maladie pour tout le monde, c’est une vraie avancée: de la simplification, une énorme économie d’argent, bref, tout le monde est gagnant…Sauf peut-être ceux qui ont des corporations et des syndicats « bienveillants » et qui ont des avantages qu’ils n’ont, comme toujours en France, pas envie de perdre!!!

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

C. (PHARMACIEN) (Posté après l’article du Figaro Étudiant)

Étant pharmacien d’officine je confirme que beaucoup d’anciens étudiants n’arrivent pas à avoir de carte vitale.
Le problème peut durer des années.
Ils sont quand même assurés,mais ils doivent parfois avancer les frais de santé.
Les régimes étudiants sont une pompe à fric

– – – – – – – – – – – – – – – – –

ASSISTANTES SOCIALES

X. Témoignage recueilli par le CISS

Je suis assistante sociale dans un foyer d’hébergement parisien. Je cherche, pour la CMU-C, à savoir si l’abattement de 30% sur les ressources pour les demandeurs d’emploi doit s’appliquer sur les salaires de cette période ou sur l’allocation de retour à l’emploi. Je cherche à savoir quel est le meilleur moment pour effectuer une demande pour ce monsieur. Bon, je dois vous dire que c’est très compliqué à la CPAM de Paris, voici les situations que je rencontre quotidiennement :

– j’ai un bénéficiaire de l’allocation adulte handicapé depuis des années qui, en demandant une attestation Sécurité sociale, s’est rendu compte qu’il était en maintien de droits ! J’ai demandé pourquoi et on m’a dit de faire pour lui une demande de CMU de base ?!?! Ce à quoi j’ai répondu qu’il devait être affilié au régime général !!!

– une femme qui attend son titre de séjour et a donc un récépissé. En attendant, on a fait une demande de CMU-C depuis des mois. Elle a deux filles mineures et toujours pas de CMU-C, on lui demande toujours de nouvelles pièces, ce qui retarde l’examen du dossier. En plus, avec la CMU-C, sur Paris, les bénéficiaires ont le droit à une réduction de 50% sur les transports. Du coup, elle n’a pas ça. Maintenant, son récépissé de demande de titre de séjour n’est plus valable dans un mois, donc la CPAM va lui en demander un nouveau.

– je n’ai plus un seul dossier de demande de CMU-C qui ne m’est pas retourné «manquant». On ne sait jamais ce qui manque en plus. Parfois, ils demandent un élément complémentaire alors même qu’il leur a déjà été envoyé. Donc ils renvoient tout le dossier qui est complet et qu’on doit renvoyer en entier. On est même obligé d’envoyer en recommandé maintenant de peur que le dossier ne soit pas reçu.

C’est kafkaïen : avant j’étais assistante sociale à l’hôpital et je pouvais appeler directement le service CMU-C de la CPAM et je pouvais ainsi régler directement les problèmes. Maintenant que je suis dans un foyer d’hébergement, je n’ai plus ce privilège, donc je dois passer par le 3646 qui me dit qu’il manque des éléments au dossier sans être en mesure de me dire lesquels… On parle beaucoup du non recours aux prestations dans les média mais il faut comprendre que les gens en aient marre aussi…

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

CLAIRE (assistante sociale) (voir aussi dans ALD)

Bonjour,

Je suis atteinte d’un cancer du sein depuis 2013 et j’ai rencontré différents problèmes avec l’assurance maladie :

* Ma première difficulté rencontrée a été après une opération, en octobre 2013 j’ai du effectué des examens complémentaires en dehors de la clinique. Le service d’ambulance m’a réclamé le tiers-payant, soit 70 €, alors que j’étais à 100%. J’ai donc envoyé mon attestation 100% à la sécu afin que les ambulanciers soient payés directement. J’ai contacté la sécu qui m’a dit que le problème venait du bon de transport. J’ai donc du leur renvoyé un duplicata avec le bon de transport et l’attestation à 100%. Je pensais la situation réglée. En décembre 2014, j’ai reçu une lettre de créance d’un huissier pour régler la facture d’ambulance. Je refais un duplicata du tout, envoyé en lettre recommandée. Je tiens à préciser que je retravaillais à mi-temps thérapeutique, j’avais peu d’énergie pour régler ces problèmes de papiers qui revenaient sans cesse.

* Fin 2014, je retrouve dans un laboratoire pour des analyses de pré-chimio, on me dit que je n’ai plus de droits. Je vais à la sécu où il y avait beaucoup de monde. Je demande si je peux me rendre dans un autre centre moins fréquenté, on me dit que oui. Je me rend donc dans un autre centre avec mes fiches de paie et demande à ce que l’on règle cette histoire de

transport en même temps. La conseillère de la sécu me dit que c’est à moi d’être vigilante pour renouveler mes droits. A cette période, je n’ai pas pu acheter tous mes médicaments car j’avais beaucoup de mal à me faire rembourser La situation a été régulariser mais il n’y a pas eu d’antériorité sur la période de carence. Mes droits ont été ouverts pour six mois et je devais retourner à la sécu quinze jours auparavant pour faire le renouvellement de mes droits. Concernant les frais d’ambulance, on m’a dit : « que voulez-vous que l’on fasse de vos courriers si on n’a pas le document X … ». On me redemande un duplicata du dossier des frais de transport, j’y retourne quelques jours plus tard pour le porter directement sans passer par la poste. J’ai du prendre ½ journée de RTT, refaire la queue pour m’entendre dire que ma mise en mi-temps thérapeutique n’étais pas à jours. J’avais eu un arrêt de travail pour une grippe, ajouter au cancer et la conseillère s’est exclamé : « vous avez deux médecins !!! », je répond oui, un généraliste et un oncologue. Je rentre chez moi et je fais une copie de tous mes arrêts de travail qui, comme mon employeur me l’a confirmé, ont tous été payés. La conseillère avait confondu l’arrêt du mi-temps thérapeutique et l’arrêt maladie du à la grippe. C’est le bazar !!!

* J’ai des traitements toutes les trois semaines pour ma chimio, je suis hospitalisée pendant une journée, cette journée est compté en carence, donc je ne suis pas payé bien que je sois en ALD. De plus, en fin d’année, j’ai reçu de la sécu les indemnités journalière à déclarer alors qu’on n’a pas à le faire quand on est en ALD. Je retourne donc à la sécu, mais au préalable je vérifie les informations sur leur site où j’ai la confirmation que les IJ ne sont pas imposables. Au guichet, la conseillère me certifie avec beaucoup d’aplomb que j’ai tort. Elle demande à un confrère qui lui confirme que j’ai tort. Je leur dit alors que j’ai vu ces informations sur leur site. Heureusement que je suis assistante sociale. La conseillère va voir son directeur qui lui confirme que j’ai raison !!!

Un grand merci à vous pour votre implication dans ce dédale administratif.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

C. (Assistante sociale)

Bonjour,

Votre combat a été relayé par l’une de mes collègues. Je ne sais pas si je suis dans votre sujet mais je voulais vous adresser une pastille sur une situation concrète. Je m’occupe depuis presque une année d’un bébé qui au départ bénéficiait d’une Aide Médicale Etat (AME) pour sa prise en charge, sa mère étant en situation irrégulière sur le territoire. Le père de l’enfant étant français, la mère a bénéficié d’un titre de séjour de parents d’enfant français. De bonne fois, cette mère a fait une demande de CMU et CMU C puisque maintenant elle était en situation régulière. Cette démarche a été faite début août et depuis la sécurité sociale a interrompu l’AME et il n’y a toujours pas de décision de CMU. Cet enfant a besoin de kiné quotidienne et de matériel pour ses soins. Situation absurde. L’AME aurait du s’interrompre au démarrage de la CMU.

Merci et bon courage.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

CAROLINE (ASSISTANTE SOCIALE)

Bonjour,

Avant d’apporter mon témoignage, je vous adresse avant tout mes sincères condoléances.

Étant assistante sociale dans un service généraliste, j’apporte ce témoignage avec l’expérience qui est la mienne.
Autant nous pouvons travailler avec d’autres services comme les caisses de retraite, les mutuelles, etc., cela se complique avec tous les services de Sécurité Sociale. Ce que vous dites au sujet du passage entre Sécurité sociale étudiante vers un autre régime est également le cas pour tout passage d’une caisse à une autre. Par exemple, les personnes affiliées au Régime Social des Indépendants vivent la même galère lorsqu’elles doivent être ré-affiliées au régime général.
A l’inverse, beaucoup de personnes pouvant bénéficier de la C.M.U. Complémentaire du fait de leurs faibles ressources ne demandent pas ce droit. Elles préfèrent payer une mutuelle plutôt que de « s’embarquer » dans un système qui prendra du temps et de l’énergie (un mois et demi de traitement de dossier dans le meilleur des cas…).

Nous n’avons aucun numéro direct pour joindre les services de Sécurité Sociale, il faut passer par leur standard. Comme un rendez-vous ne suffit pas pour traiter ce type de problèmes (horaires d’ouverture du standard, temps d’attente, etc), l’idéal est de le faire en dehors des rendez-vous. On tente alors d’appeler leur standard pour essayer de débloquer une situation, mais il faut soit être en présence de la personne, soit avoir ses mots de passe personnels. Nous ne pouvons donc pas intervenir.

Je viens de prendre connaissance de l’article dans Le Parisien et de l’interview à Europe 1, tant mieux pour cette médiatisation. Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – –

 

4 commentaires pour Témoignages Professionnels de Santé

  1. pourmathias dit :

    COMMENTAIRES POSTÉS SUR LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN
    X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)
    « De Gaulle relève toi ! Ils sont devenus fous ! »
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)
    « Le directeur de l’hôpital n’est-il pas en partie responsable ? »
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)
    « Mieux vaut être étranger en situation irrégulière !! Honte à nos décideurs !!! »
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)
    « MST ferait mieux de mettre de l’ordre dans cette jungle administrative que d’organiser avec délices sa chasse aux sorcières chez les libéraux. »
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)
    « Simplification : tout à fait OK .. d’ailleurs on attend tjs le grand « Choc de Simplification » promis ! mais pour ce que vous préconisez : Organisme UNIQUE : là il faudra regarder les expériences en Europe ! demandez à un Suédois ce qu’il pense de « Försäkringskassan » (FK) , lieu PUBLIC UNIQUE du TOUT POUVOIR : Administratif (instruction/ rapport/ recherches/ budget/ décision), Médical (ex: décision finale codification Actes) , Travail (ex: décision/modif/refus arrêt maladie/hospitalisation), Mise en Retraite (ex: décision/modif/refus Pension invalidité), … le Médecin est formé par cette administration pour rédiger par exemple le Formulaire « Autorisation Congés Maladie » (« Sjukintyg ») : il est à la botte (en+ il est salarié du Système de Soins : pas facile!) et il doit veiller à le formuler conformément au règles « FK » … le perdant : le Patient ! … comme ils disent de leur Social Demokrati : « en Suède, il faut être en Bonne Santé pour y être Malade » ! »
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)
    « Décès Inadmissible ! »
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)
    « Décès inadmissible, certes, mais de là à l’ imputer à l’assurance-maladie… »
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    X Profession : Médecin (Posté après l’article du Quotidien du Médecin)
    « … et pourquoi l’Assurance Maladie n’aurait-elle pas une Responsabilité ? … vous semblez l’exclure à priori ! Pourquoi une administration ne pourrait pas faire d’erreur et ainsi mettre en Danger ? N’avez-vous jamais rencontré pareilles situations ! … »

    J'aime

  2. prokopik dit :

    Homicide involontaire. Abus d’état de faiblesse. J’entrevois aussi les symptômes connus de la banalité du mal, soumission, relativisme de l’horreur, refus du jugement moral et rationalisme bureaucratique, sur fond d’indifférence collective à la souffrance de l’autre.
    Il faut porter l’affaire en Justice au pénale, c’est un meurtre ! Le responsable doit être puni, payer par de la prison et sur ses deniers personnels.
    Condoléances pour un pauvre mort inutile.

    J'aime

    • pourmathias dit :

      Bonjour, je vous remercie pour votre commentaire,, l’indifférence bureaucratique c’est bien ce contre quoi je lutte avec mon action et je compte la porter au plus haut, les actions en justice viendront en leur temps.. Bien à vous Véronique la maman de Mathias

      J'aime

  3. ADHERENTS DE LE LMDE
    Nous pouvons vous apporter une aide pour vos difficultés avec la LMDE (non remboursement de soins, dossiers perdus, carte vitale non délivrée, impossibilité de mise à jour, adhésion non enregistrée etc.)
    http://www.mutuelles-sgpa.fr

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s